un ancien programme...déjà culte

Au début était le tentacule…

Nombre d’entre vous se demandent pourquoi le Grand Cthulhu n’est pas plus gentil…et on a juste envie de leur répondre « parce que !!! ». Cependant, notre candidat, dans un souci de transparence telle la couche infime de vos restes après qu’il ait posé le pied sur vous pour vous conquérir, tient à éclaircir les choses (sur le seuil ou venue d’ailleurs…peu importe).

Initialement, pour conquérir donc l’espèce humaine, notre très chair grand Cthulhu souhaitait recourir à la destruction…mais comment être vénéré quand il ne reste plus de disciples pour le faire et surtout qu’il ne reste aucun serviteur pour s’occuper de la logistique et intendance quotidienne afin de laisser les prêtres vaquer à ce qu’ils font de mieux : vénérer et sacrifier.

Or, pour sacrifier, et même bien sacrifier, il faut un produit de qualité. Qui dit produit de qualité (on le voit bien avec la viande quand elle est stressée…elle est moins bonne) dit qualité de vie. Or donc, l’initiative suivante, et réellement structurée, fut la décision d’améliorer l’environnement de ses vic… ses ouailles.

Le programme initial prévoyait donc de détruire toute source de pollution massive, de créer une équité réelle entre les humains (rendant ainsi quasi obsolète le statut social) et de libérer les tensions tout en profitant de ses avantages indirects (monopole d’État sur une légalisation du Cannabis ou toute autre drogue visant à améliorer la créativité et la socialisation…ce que le chocolat ou l’alcool peine encore à apporter suffisamment et durablement…sans parler des effets secondaires dévastateurs : cholestérol, nervosité en cas de manque, obésité ou encore cirrhose). Un tel monopole pourrait apporter un flux pécuniaire sans précédent pour l’amélioration des conditions de vie de chacun et permettre ainsi, entre autres, de lutter contre les substances bien plus addictives et nocives (psychologiquement et physiologiquement) rendant les sacrifiés impropres à la consommation. De plus, les drogues dites dures entrainent souvent une distanciation par rapport à la réalité et empêcherait tout bon administré de reconnaître la puissance du Grand Cthulhu…voire même de ne pas le craindre ! Hérésie !!!

L’amélioration ne devant pas être trop brusque, notre suprêmissime candidat avait opter pour démarrer en douceur : annihiler le principe de spéculation. Les retombées, déjà impressionnantes pour notre société, entraineraient des modifications substantielles dans le comportement des grandes entreprises. L’obligation d’améliorer significativement la condition des consommateurs ou tout du moins de ne pas l’altérer négativement engendrerait une diminution notable du stress chez la majorité des bipèdes. Bien évidemment, il faudrait dévorer les dirigeants en premier…avant qu’ils n’aient trop eu de temps pour se rendre compte que le changement leur retirera leur trop grand ascendant sur leurs compatriotes.

Notre Puissance Tentaculaire n’étant peu ou pas incommodé par la pollution, tout du moins directement, s’y attaquerait tout de même dans le but d’améliorer la saveur des sacrifiés. N’ayant aucune idée de l’impact que pourrait avoir sur son Immense Saigneurie, l’absorption de corps contaminés il instaurerait l’obligation pour les grandes entreprises, de démontrer l’innocuité d’un produit avant sa mise à disposition sur le marché avec choix aléatoire et anonymat de l’établissement contrôleur.

De plus infimes mesures viendraient compléter ces premières au fil du temps : écartèlement pour les personnes physiques (même si elles dirigent un personne morale) en cas de comportement avéré inégalitaire et inéquitable (une pénurie de banquiers et d’assureurs serait à prévoir). Tout produit artificiel vendu devra seulement l’être s’il est démontré qu’il n’a pas d’alternative naturelle aux résultats similaires. Tout contrevenant sera obligé de consommer quotidiennement son propre produit aux doses maximales quotidiennes possibles à perpétuité.

Notre Sérénissime Poulpitude aimant être craint, il sera désormais interdit d’attenter à la vie d’un être vivant conscient (chien, chat, enfant…) au risque d’être hanté chaque nuit par des visions cauchemardesques menant inévitablement à une maladie mentale incurable et à internement ferme et définitif.

Dans sa grande bonté, sa Supérieure Viscosité permettra chaque année une période de 12 heures où chacun pourra se livrer à tout acte illicite de petite envergure (pas de marée noire ou d’attentat nucléaire mais meurtre, viol, vol, concert privé de Justin Bieber ou projection d’une émission de téléréalité bêtifiante limitée à 200 participants…). En cas de doute vous pourrez accéder à une liste non exhaustive des méfaits tolérés. Si vous ne trouvez pas réponse à votre questionnement, veuillez vous orienter vers le prêtre du Culte le plus proche. Des aires de sécurité seraient disponibles pour ceux ne souhaitant pas participer à cette fête du Chaos. Bien évidemment, un tribut sera de mise pour y accéder (une loterie désignera un sacrifié pour 1000 réfugiés et ce sacrifié aura 48h pour faire ce que bon lui semble avant le Grand Repas).

Je pourrais vous parler encore des multiples changements que notre Cyclopéen Administrateur avait prévu (dotation gouvernementale pour chaque découverte scientifique améliorant la Santé directement ou indirectement, obligation de replanter un arbre pour chaque arbre coupé, interdiction de toute religion prônant la haine et la violence, obligation de donner 20h par mois à la communauté pour prétendre à toucher des indemnités quelconques…) mais il s’est assez vite rendu compte que la majeure partie des humains ne veulent pas aller dans ce sens. Ils souhaitent tous plus ou moins une amélioration de leurs conditions de vie mais face à la réalité qui leur tend les bras, ils renoncent et se complaisent dans une existence morne remplie de promesses électorales illogiques ou impossibles à tenir tant que les quelques privilégiés tirant les ficelles auront toujours mainmise sur les ressources et le pouvoir législatif.

Ils ont plus l’habitude d’être lésés, ayant une peur inconsciente de ce qui pourrait remplir leur vie s’ils n’avaient plus à tant se plaindre et à tenter de compenser quotidiennement le mal-être qu’ils acceptent pourtant sur le long cours…comme si leur existence ne devaient être vouées qu’à ça…alors qu’une seule entité à craindre serait amplement suffisant.

Qu’à cela ne tienne, notre Devastatrice Magnificence a entendu votre besoin inconscient d’expier. Le cœur de son programme s’est donc tourné vers votre damnation et votre souffrance (même si ça lui coûte de devoir sacrifier quelque peu la qualité de ses mets préférés). Quand il ne restera plus qu’une poignée de survivants, il ira chercher de la nourriture plus saine ailleurs. Parfois notre manque de bon sens le dégoûte et l’interpelle… puis il se rappelle que nous ne sommes que de simples êtres inférieurs…et il palpite des tentacules (ce qui se rapproche le plus de ce que vous appelez « rire »).